Général

L'utilisation d'appareils informatiques est-elle autorisée au travail?

L'utilisation d'appareils informatiques est-elle autorisée au travail?

Nous sommes à l'ère de la technologie, il est normal que l'utilisation des appareils électroniques (téléphones portables, tablettes, ordinateurs ...) soit montée en flèche. Cependant, il y a des travailleurs qui vont à la mer dans leur utilisation, les utilisant à des fins totalement différentes.

Il est de plus en plus courant de voir des procédures de ce type dans les tribunaux. Il existe des décisions de justice qui entérinent les mesures prises par les entreprises pour autant qu'elles respectent les critères de pertinence, nécessité, proportionnalité, justification, pondération et équilibre.

En outre, l'une des phrases de référence est de Cour suprême, de la Chambre sociale (section 1), du 26 septembre 2007, il a été établi que l'utilisation d'appareils électroniques doit respecter les critères susmentionnés.

Ce qui est remarquable à propos de la phrase, c'est un débat constant entre l'application de l'article 18 du statut des travailleurs (ci-après ET) et le pouvoir de surveillance et de contrôle de l'employeur établi à l'article 20.3 de l'ET. Concluant que le contrôle de l'utilisation des supports informatiques est réglementé conformément à l'article 20.3 de la TE.

"3. L'entrepreneur peut passer à l'action qu'il juge la plus appropriée de surveillance et contrôle pour vérifier la conformité par le travailleur de leurs obligations et devoirs de travail, en gardant dans leur adoption et leur application la considération due à leur dignité et en tenant compte, le cas échéant, de la capacité réelle des travailleurs handicapés. "

De telle manière, que pour éviter les conflits juridiques pour l'utilisation d'appareils électroniques, les entreprises ont le pouvoir de réglementer l'utilisation des appareils sur le lieu de travail, à condition que le protocole soit clair, c'est-à-dire que l'employeur et l'employé doivent être bien conscients des limites du cadre juridique qui définit cette question.

Oui l'entreprise n'a pas établi de comportement à cet égard, il peut être utilisé, toujours d'une manière qui n'interfère pas avec le développement de l'activité professionnelle. L'entreprise ne peut pas demander au travailleur de lui montrer les appareils électroniques pour voir s'ils ont été utilisés pendant les heures de travail, car cela entraînerait un violation du droit à la vie privée de l'article 18 de la Constitution espagnole.

A titre d'exemple, nous avons la phrase de Cour supérieure de justice de Catalogne du 26 novembre 2012, dans lequel il est déclaré:

«(…) L'appelant affirme que l'utilisation du téléphone portable est abusive, excessive et disproportionnée, mais rien ne prouve qu'il ait donné des instructions d'utilisation ou d'abus ou qu'il limitera le temps d'appel (…)»

C'est un peine de licenciement pour utilisation abusive et excessive du mobile, Cependant, il n'y avait pas d'interdiction de la part de l'entreprise, de sorte que le licenciement a été déclaré irrecevable. Par conséquent, ¿L'employeur peut-il licencier un travailleur pour utilisation abusive du téléphone portable de l'entreprise?

La doctrine jurisprudentielle a compris que l'usage abusif des moyens que l'employeur met à la disposition de ses travailleurs est une cause de licenciement de l'article 54 de l'ET, fondé sur la transgression de la bonne foi contractuelle, ainsi que l'abus de confiance dans la performance du travail.

En conclusion, il n'y a pas de réglementation concernant l'utilisation des appareils électroniques pendant les heures ouvrables. Ils n'ont pas de législation qui réglemente cette utilisation, pour éviter les conflits et les malentendus, il est nécessaire que l'entreprise, dès le premier moment, établisse des limites claires sur l'utilisation des appareils électroniques. Sans aucun doute, cela éviterait les conflits et les poursuites futures.



Vidéo: CAFE ECO: Probabilités S2 #EP15 Loi de Bernoulli (Décembre 2021).